L’histoire de l'abeilles

La création de KDET démarre grâce à l’amour de l’apiculture et donc des abeilles.

Découvrir les abeilles avec KDET

Les hyménoptères que sont les abeilles comptent au moins 20 000 variétés à travers le monde. En France, nous avons au moins 1 000 variétés sur tout le territoire. Selon l’ONU, les espèces pollinisatrices sont gravement menacées à cause des pesticides de la monoculture, des changements climatiques, la destruction des habitats et l’agriculture intensive.

La colonie

La colonie d’abeilles a une très bonne organisation. Au sommet de cette colonie, une reine unique, qui est une fois et demie plus grosse qu’une abeille va être la seule pondeuse de la colonie. Ensuite, les ouvrières, qui sont les plus nombreuses, vont s’occuper de toutes les tâches de la ruche mise à part la ponte et la fécondation. Pour finir, les faux-bourdons, les mâles vont avoir pour seul rôle de féconder la reine lors du vol nuptial et ils vont mourir après cet accouplement puisque la reine va partir avec l’extrémité de leur abdomen.

La nourriture des abeilles

Dans la colonie, les abeilles vont se nourrir différemment en fonction de leur statut. La reine va être élevée avec de la gelée royale. L’ouvrière va se nourrir de nectar et de miel et elle aura pour rôle de nourrir les larves d’abeilles avec de la bouillie de miel et de pollen. Le faux-bourdon va se nourrir comme l’ouvrière.

Les maladies des abeilles

Pourquoi les abeilles meurent aujourd'hui ?

Les abeilles, en allant butiner, peuvent rencontrer de nombreuses maladies. Elles vont alors ramener certaines maladies dans la ruche et contaminer toute la colonie. Parmi ces maladies, voici les plus courantes :

  • Le varroa : C’est un acarien qui va mesurer 1 millimètre pour la femelle adulte et il est considéré comme la tique des abeilles. De la même façon qu’une tique chez un chien, le varroa va pomper l’énergie des abeilles en leur mangeant leurs protéines. Ainsi, les abeilles vont voir leur système immunitaire affaibli et une colonie va mourir dans 95 % des cas en deux ou trois ans.

KDET soigne ses abeilles à chaque fin de saison après la récolte du miel, avec un traitement anti-varroa. À savoir que certaines souches d’abeilles ne se font pas contaminer par le varroa.

  • La loque américaine : cette maladie existe depuis très longtemps puisque les plus anciens livres d’apicultures parlent déjà de la loque. C’est une maladie du couvain qui se développe dans l’estomac des larves et qui les tue. Elle est très contagieuse et lorsque les indicateurs sont visibles, c’est déjà trop tard. Le rucher entier et même les ruches des voisins peuvent être rapidement contaminés, les services vétérinaires doivent être rapidement contactés.

Pour soigner cette maladie, un antibiotique existe mais il est actif une année seulement et la loque revient l’année suivante. La solution réelle à cette loque est de détruire la ruche et l’essaim.

  • La nosémose : Cette maladie est très grave pour les abeilles puisqu’elle peut décimer une colonie instantanément. Elle attaque directement l’intestin des abeilles et provoque un affaiblissement général de la santé de toute la colonie. Souvent, on découvre un grand nombre d’abeilles mortes devant la ruche. La nosémose est due à un empoisonnement par les pesticides le plus souvent.

Pour préserver les abeilles de cette maladie, il faut s’informer par rapport aux cultures aux alentours et voir avec les agriculteurs les traitements qu’ils utilisent pour éviter de mettre des ruches trop prêts de leurs terrains.

La production des abeilles

Les aliments des abeilles qui sont bons pour l'homme

Le miel

Il existe un grand nombre de variété de miel dans le monde. Les variétés dépendent des fleurs autour des colonies, du lieu d’exploitation. Les différents miels peuvent se diviser en deux catégories : les miels monofloraux et les miels polyfloraux.
Nous avons dans ces catégories les miels de romarin, de tournesol et de thym, qui sont considérées comme des miels de plantes à fleurs.

Ensuite, les miels de tilleul, d’acacia ou d’oranger sont des miels de fleurs d’arbres.

Et pour finir nous avons des miels liés au lieu d’exploitation comme le miel de montagne ou le miel de printemps.

Le pollen

Le pollen récolté par les abeilles est une mine d’or pour la santé et elles en prélèvent entre 30 et 40 kilos chaque année. Il est considéré comme un « superaliment » puisque sa densité nutritionnelle est très élevée. Les pollens sont bons pour la santé, mais le bienfait du pollen dépend du type fleur dont il provient. Vous pourrez par exemple faire une cure de pollen de ciste qui a des principes actifs permettant de protéger la flore intestinale ou vous pourrez manger du pollen de châtaignier qui est un protecteur du système nerveux.  

La gelée royale

En plus d’être la nourriture unique de la reine des abeilles, c’est un réel complément alimentaire pour l’Homme. La gelée royale permet de réduire les troubles intellectuels, le stress, la fatigue et c’est un réel booster pour le système immunitaire. Vous pouvez ainsi faire des cures de gelées royales en vous en procurant chez un apiculteur ou dans votre pharmacie.

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
  • S'enregistrer

Nouveau compte S'inscrire